Comment choisir un insert à bois ?

Fabriqué en fonte ou en acier, l’insert à bois transforme votre cheminée ouverte en foyer fermé. Celui-ci est donc installé dans une cheminée existante afin d’améliorer l’efficacité de chauffage de celle-ci, qui comme son nom l’indique utilise du bois comme combustible. Parmi les modèles d’inserts à bois disponibles sur le marché, comment choisir celui qui convient le mieux à votre cheminée ? 

Zoom sur les différents types d’insert à bois

Il existe plusieurs types d’inserts à bois sur le marché, permettant à chacun de trouver le modèle qui convient le mieux à ses besoins et à son budget. Avant de cliquer sur le lien. Voici des informations à savoir sur chacun des modèles les plus couramment utilisés. 

A lire également : Faire du béton dans les normes : nos conseils pour réussir le dosage

  • L’insert à convection chauffe par rayonnement. Il permet de diffuser la chaleur de manière uniforme dans toute la pièce en favorisant la circulation naturelle de l’air chaud. Ce type d’insert à bois est prisé pour son esthétique, sachant que les flammes ne sont pas visibles à l’extérieur. 
  • L’insert à ventilation forcée utilise un ventilateur intégré pour distribuer l’air chaud à l’intérieur. Ce modèle est prisé pour sa capacité à chauffer rapidement l’espace, voilà pourquoi il est recommandé dans les grandes pièces. 
  • L’insert à chargement frontal ou latéral est un modèle doté d’une porte à l’avant ou sur le côté, ce qui facilite le chargement du bois. Le choix entre ces deux options dépend de la configuration de l’installation.
  • L’insert avec thermostat permet de réguler automatiquement la température de la pièce en contrôlant la combustion.
  • L’insert hybride vous permet d’utiliser à la fois le bois et le gaz comme combustible. 
  • L’insert encastré ou en angle est choisi dans le cas d’une cheminée existante encastrée dans le mur ou dans un coin de l’espace. 

Les  critères à prendre en compte pour choisir un insert à bois

Face aux différents modèles d’inserts à bois qui existent, le choix peut devenir un vrai casse-tête. L’insert à bois doit être prêt à être encastré dans la cheminée. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour trouver le type d’insert qui convient à l’espace, dont la taille, l’autonomie, la puissance de chauffe et le rendement. Les dimensions d’un insert doit être adapté à la taille de la cheminée pour qu’il puisse s’insérer correctement dans le foyer. L’autonomie désigne la durée du feu après approvisionnement. Cette autonomie doit varier de 10 à 12 heures, mais cela peut aller jusqu’à 24h pour un mode feu continu. Ce critère influence directement le confort d’utilisation. Il y a aussi la puissance de chauffe, qui représente la capacité de l’insert à chauffer une surface déterminée. Il faut aussi vérifier le rendement de l’insert. On entend par rendement le rapport entre la quantité d’énergie consommée et la quantité d’énergie restituée. Plus ce rendement est élevé, plus l’insert est économique.  

Cela peut vous intéresser : Comment faire pousser un pommier à partir d’une graine ?